Vracadam No 1

Mai 7, 2017 par

Vracadam No 1

Quel plaisir de vous présenter « Vracadam », ma nouvelle catégorie d’articles. C’est simple, je déambule dans les rues de Lausanne et vous propose de m’accompagner au fil de mes découvertes et itinéraires favoris, via quelques arrêts sur image. De quoi vous inspirer de manière visuelle et ludique. Cette idée, je l’ai depuis le début de la création du blog et suis heureuse de la concrétiser aujourd’hui. Vous êtes prêts? On embarque dans le Vracadam no 1. Celui-ci nous mène de la Place de la Louve à la rue de la Mercerie en passant par la Palud. Vous visualisez?

 

Je m’arrête d’abord dans cette institution du kebab à Lausanne, le Bosphore. Après presque dix ans d’exil (oui j’aime toujours exagérer un peu), j’ai le plaisir de voir que les visages me sont toujours familiers. Les sauces et les falalels sont faits-maison. Trois sauces piquantes sont proposées, une pour bébé ours, une pour maman ours et la plus relevée pour papa ours (big up à Hanzel et Gretel s’ils me lisent).

Comme à mon habitude, je commande une falafel box, qui m’a été servie sans broncher dans mon bento couleur matcha 😍. Ça déborde un peu, je n’ai pas pu fermer ma box mais ça, c’est tout bénéf pour les gourmands comme moi. Je monte en direction de la Palud (oui Lucette, ça monte, c’est Lôz faut pas déconner) et m’arrête sur les marches de la fontaine de cette place mythique pour déguster, au soleil, mon zerowaste lunch et ça, c’est la classe mondiale.

 

Slurp, je prendrais bien un dessert! Des pralinés de Durig Chocolatiers à la rue de la Mercerie feront très bien l’affaire. Plus d’infos sur leur approche durable du chocolat ici. Je rince ma bento box à la fontaine de la Palud et hop, un petit assortiment sélectionné par mes soins, oui le zerowasteur sait aussi se faire plaisir don’t wory. Celui au caramel salé, j’vous dis pas la tuerie!

 

 

 

 

 

 

Puis, je découvre, un peu plus haut, une petite boutique spécialisée en artisanat nippon. « Sur un air de Japon » (rue de la Mercerie 5) saura ravir les fans de Furoshiki. Un bout de tissu, carré ou rectangulaire, qui sert à transporter ou emballer toutes sortes de choses. Il y a pas mal de choix et le tout 100% coton et sans emballage plastique. Tellement chou cet imprimé fleurs de cerisier. Parfait pour emballer un cadeau, une petite douceur prise sur le pouce ou protéger un bocal. On me renseigne sur le fait qu’au Japon, il est laissé à la personne qui reçoit un petit trésor offert dans un furoshiki, le choix de garder ou non le bout de tissu. S’il choisi de le garder, il pourra s’en servir ultérieurement, dans le même contexte par exemple ou sinon il le redonne à la gentille personne qui a fait le geste (suivez mon regard 😜). Ça se fait, sachez-le.

 

Voilà, le petit tour est terminé, j’espère qu’il vous a plu et donné envie de suivre les prochains numéros. Vos commentaires en tout genre ainsi que vos idées et inspirations pour la suite de la série Vracadam sont les bienvenus. Prenez soin de vous et de la planète. One love.

Related Posts

Share This

1 Comment

  1. sefora

    Merci beaucoup de ton aide, tes photos nous ont servis! j’espère te voir chez nous en juillet! Aujourd’hui on a lancé le crowdfunding sur wemakeit.com.
    Si ca t’interesse tu peux le trouver sur fb à la maison du vrac ou on a publié tes clichés!
    Un belle soirée
    sefora

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*