La cup

Juil 8, 2016 par

La cup

Petite révolution, je suis passé à la coupe menstruelle, âmes sensibles s’abstenir. Sur le coup, j’ai trouvé un peu cher, environ CHF 45.- à la pharmacie Amavita. On peut en trouver des moins chères, de la marque Lamazuna, chez Léman tropical à Morges par exemple. À mon euphorie de départ, s’est substitué une sensation étrange. Je me suis revue à mes débuts, dans ma chambre d’ado, lorsque j’essayais de mettre un tampon pour la première fois. Se retrouver dans la peau d’une débutante est un peu déconcertant mais, pas d’inquiétude, après 4-5 tentatives maladroites et inconfortables à souhait, c’est bon on y est! Pour l’insertion je préfère nettement la façon du pliage en rentrant la base de la cup avec le pouce, pour créer un peu une forme de tulipe, ça permet vraiment de former comme une pointe, et de mieux viser ;-). Ensuite il faudra couper la tige qui dépasse et qui ne sert finalement pas à grand chose. Au départ ça peut-être rassurant pour le retrait, pour « retrouver » la cup plus facilement mais par contre c’est hyper gênant.  J’ai suivi les indications, en coupant graduellement la tige jusqu’à ne plus la sentir, au final j’ai pratiquement tout coupé. Pour faciliter l’insertion j’utilise de l’huile de coco ou d’amande douce, n’importe quelle autre huile végétale fera l’affaire. Je trouve que le retrait est plus délicat que l’insertion, surtout au début, après on prend la main. Avec l’index et le pouce il s’agit d’aller trouver la base de la cup, il faut peut-être un peu pousser la cup vers le bas avec les muscles (vous voulez un dessin oder?) et d’essayer de plier la base de la cup vers l’intérieur, pour reconstituer plus-au-moins le même pliage en forme de tulipe que pour l’insertion (vous me suivez toujours?). Il est utile de lire plusieurs fois les instructions qui décrivent bien le procédé. Et surtout de ne pas faire comme moi qui, pour mon premier retrait, ai tiré sur la tige comme un boulet avec une sortie à effet « pok » et « ouch » assuré…

J’aime ma nouvelle cup parce que:

  • je l’oublie complétement!  Il n’y a pas ce petit fil humido-dégueu du tampon qui dépasse et ça c’est trop top! Oui c’est ça, plus besoin de checker si le fil dépasse quand on est à la piscine.
  • j’apprends à mieux me connaître. Mais c’est ça seulement les règles? La fois où j’ai porté ma cup du matin au soir, j’appréhendais un peu le retrait en rentrant chez moi. Je pensais que ça allait déborder, qu’il y en aurait partout…beurk j’arrête. Mais que dalle en fait, un fond de cup tranquillou. Bon après on est pas toutes égales, certaines devront la vider plus régulièrement. À savoir, le maximum sans la vider est fixé à 12h00. Hop aux toilettes, rinçage à l’eau froide tac-tac, un p’tit coup d’huile et c’est reparti pour un tour.
  •  je n’ai plus besoin de stresser si je n’ai plus de tampons, la cup est toujours dispo (peut-être que je devrais en acheter une de secours pour le boulot en cas d’oubli, à voir).

Ah et si jamais pour la laver et lui redonner une peu de fraîcheur, je la place dans un bocal que je rempli d’eau bouillante, j’ajoute 1-2 càs de bicarbonate de soude, 1-2 gouttes d’HE de tea tree, j’agite, referme et laisse agir une nuit.

Allez les filles on s’y met, vous ne serez pas déçues et c’est tout ça en moins qui fini à la poubelle!

Related Posts

Share This

3 Comments

  1. Chloé

    Bonjour!

    Vive la cup en effet, quel gain de confort!
    Je me permets de vous transmettre un site de la région sur lequel on trouve différentes marques de cups:
    http://www.cupromande.ch/

    Le site est tenu par deux jeunes femmes de la région que je connais bien, elles sont dignes de confiance!
    Belle journée!

    • Gabrielle Camara

      Merci pour le commentaire Chloé et aussi pour le lien, bonne idée de le partager ici avec nous 🙂

  2. Audrey

    Bonjour ! Merci pour cet article. Connaissez-vous aussi des sites où je peux commander des serviettes hygiéniques lavables ? je suis en train de tester ! Merci !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*