J’aimerais vous parler d’un must pour vos courses zéro déchet: le sac à vrac! Mais qu’est-ce que c’est au juste? Tout simplement, un sac en tissu, lavable et réutilisable. De diverses tailles, coloris et matières, le sac à vrac permet de se passer des sachets en plastique. Vous l’aurez compris, un incontournable lorsqu’on décide de se lancer dans l’aventure zerowaste. Pour s’en procurer, rien de plus simple, enfin, c’est ce que je pensais! En fait, pour le moment, on en trouve dans seulement deux endroits dans la région.

Food-Wear

La Brouette propose les sacs Food-Wear. Il s’agit d’une entreprise eco-friendly créée par deux Romandes : « en utilisant trois de nos sacs pour vos achats hebdomadaires de fruits, légumes et pain, à la place des sacs plastiques jetables, la pollution de cent cinquante sacs plastique sera évitée grâce à vous ». Ouaiiiis 3 jolis sacs au lieu de 150 sacs en plastique cra-cra beurk, c’est bon ça!

Faits main, en coton bio, la production a été tout récemment rapatriée en Suisse. Le petit sac coûte 5.-, le moyen Frs 7.- et le grand Frs 8.50. Il est possible d’acheter un lot composé de deux sacs moyens et un grand, le tout emballé dans un mini sac de rangement, pour Frs 23.50. Donc 1.- de plus qu’achetés séparément, on peut en déduire qu’il s’agit du prix du mini sac. Au final, mieux vaut les acheter séparément si vous pensez à vos sous ou en lot si vous avez l’utilité du mini sac de rangement, ce qui n’est pas forcément mon cas.

Le grand sac peut être très utile au marché pour y déposer les aliments imposants mais fragiles comme les épinards et salades. Mais aussi, pour des denrées qu’on souhaite acheter en grande quantité type pâtes, riz ou farine. Sinon, le moyen fait en général bien l’affaire en épicerie spécialisée en vrac, il remplace à merveille les bocaux pour les produits secs, car moins lourd et incassable. À savoir qu’au marché, mes fruits et légumes se regroupent gaiement dans des totebags, autrement dit un cabas en tissus standard. J’aime bien les petits formats pour stocker mes savons à la salle de bains, et j’aime aussi en avoir sous la main au marché, pour acheter quelques fruits secs ou un petit pain pour junior.

Alterosac

Auprès de Chez Mamie Lausanne, vous trouverez des « pochons » très mignons de chez Alterosac. Une marque française qui produit de façon artisanale et locale avec des matériaux bio. Made in France, ces petits sacs fantaisie sont très mignons et la perle en bois permet une fermeture que je trouve fort appréciable. Une seule taille est proposée pour 8.- pièce. J’aime bien leur côté coloré, ils sont ainsi moins salissants.

Upcycling

Il existe aussi l’option Upcycling, qui consiste à confectionner soi-même ses sacs à vrac en détournant les textiles d’objets usés et inutilisés (draps, parapluie, jeans,..) ou à partir de chutes de tissus. Cela vous inspire? En cas d’intérêt, on peut se réunir à 5-6 personnes, et s’annoncer auprès de l’association Do it yourself Geneva qui se fera un plaisir d’organiser un atelier de confection de sacs à vrac, cool non? Ou alors, rendez-vous un samedi par mois aux Café Récup’ du CPO à découvrir ici. Des motivés/ées?

Dans un premier temps, l’achat de sacs à vrac est un réel investissement, j’en conviens. Mais vraiment, vous verrez, ils ont tellement d’utilités. Outre pour les courses en vrac, ils peuvent servir à emballer un cadeau « à la der », réunir ses sous-vêtements dans la valise, ranger quelques jouets ou emporter son sandwich au travail par exemple. Vous ne pourrez plus vous en passer et je ne suis pas sponsorisée pour dire ça ;). Je vous souhaite donc beaucoup de plaisir avec vos sacs à vrac!  Et vous, quelles sont vos façons un peu originales d’utiliser vos sacs à vrac?

 

 

 

Pin It on Pinterest

Share This

Cet article t'as plu ? partage-le