Le kit du citadin zero waste

par | Avr 26, 2019 | 0 commentaires

Tous les lundi, les mardi et les jeudi, je mange dehors ! Malheurs ! Comment concilier le Zero Waste et les repas à l’extérieur ?

Manger en extérieur, c’est souvent notre plus grande source de déchets. On s’en fiche, on ne le ramène pas à la maison, ça compte pas ! Si seulement…

Dès qu’on doit manger en ville, on se retrouve avec des plastiques d’emballages, des couverts jetables, des bouteilles en plastique et autres objets à usage unique qui finiront dans les poubelles publiques. Aujourd’hui, c’est encore souvent en mangeant à l’extérieur que je fais le plus de déchets, je vous propose cette semaine mes solutions pour réduire mes déchets lors des repas en ville.

Le Kit ZeroWaste du citadin itinérant

Bien sûr, vous le lirez dans tous les livres, blog et autres médias sur le Zero Waste, il faut préparer ses repas à la maison ! Il faut anticiper ! Ça coûte moins cher et t’es sûr de ne pas avoir de déchet

MAIS !

On est tous d’accord avec cette évidence, mais on sait également que ça n’est de loin pas si simple ! Une petite escapade le week-end, vous rentrez le dimanche à 20h, il faut baigner et coucher les enfants, sortir le chien, faire son sport, faire le ménage, préparer la semaine de travail et il faudrait encore cuisiner pour la semaine ?

Laissez-moi vous donner un petit exemple de ma semaine type :

5 jours par semaine j’arrive à 21h-22h à la maison, je repars à 8h ou 9h, et je devrais cuisiner pour le midi ?

Par ailleurs, lorsque je prends mon repas de la maison, je dois le trimbaler toute la journée sur le dos, alors que mon sac à dos est déjà blindé. Je n’ai pas un bureau fixe mais plusieurs lieux de travail entre lesquels je dois naviguer et faire la tortue c’est fatiguant.

Vous me comprenez ? Donc oui, j’achète à manger en ville !

Lorsqu’on a un problème, l’important c’est d’être créatif et trouver une solution sans se dire que c’est impossible ! D’ailleurs impossible c’est dans le dico ?

 

Le kit Zero Waste :

La serviette en tissu

Elle sert à s’essuyer les mains bien sûr, peut servir de protection pour ne pas mettre de l’huile sur vos pantalon ou votre chemise et permet de refuser les petites serviettes jetables. Elle me sert également à emballer les sandwich, pain choc, brioches ou autres. Dans une serviette, vous pouvez bien serrer le sandwich pour qu’il ne se démonte pas dans votre sac, et l’emballer ensuite dans un sac à vrac.

Un sac à vrac ou une pochette à snack

En complément, il me sert souvent à emballer le sandwich dans la serviette puis dans le sac.

Il sert au pain, aux éventuels fruits et légumes, aux biscuits, etc

 

Le tup, bento, lunchbox et autre contenants étanches

C’est l’indispensable ! Prenez en un de la taille d’une portion, facile à remplir et léger si possible. Il y a des tonnes de possibilités et les fabricants sont très créatifs en matière de lunchbox. On en trouve même des électriques, des isothermes, et des en silicones pliables pour ne prendre aucune place dans le sac. Certaines lunchbox ont un compartiment à couverts. Analysez vos besoins et choisissez en conséquence.

Personnellement, j’en ai une très simple, je ne me complique pas la vie, c’est un simple tup en plastique qui est juste de la taille de mes portions. 

Les couverts

Afin d’éviter les couverts en plastique, j’ai toujours au fond de mon sac, un couteau suisse ou un opinel et une fourchette. Parfois, j’ajoute une cuillère à mon kit, si je sais que je risque d’acheter une petite soupe.

Le sac en tissu

Connaissez vous le sac pliable ? Il se range au fond d’une poche et évite de devoir prendre des sacs en plastiques dans les commerces, ayez-en toujours un avec vous ! TOUJOURS ! C’est comme votre porte-monnaie, vous ne partiriez pas sans lui ? Le sac c’est pareil 😀

Il va servir également à mettre votre pique-nique si vous n’avez qu’un petit sac à main. Personnellement, j’ai toujours un sac à dos avec moi, je le préfère au sac cabas car je suis souvent en vélo ou en moto. 

La gourde 

J’ai failli l’oublier tant elle est rentrée dans mes habitudes. Cela va de soi pour beaucoup de gens maintenant, mais la gourde s’avère un indispensable du Zero Waste ! Elle évite nombre de bouteilles en pet ! La mienne est en alu car c’est léger et contient 1 litre. Vous en trouverez de toutes les tailles et dans différentes matières, choisissez celle qui sera la plus adaptée à vos besoins. 

Dans la catégorie boisson, pour les adeptes des cafés à l’emporté, sachez que beaucoup d’endroit rempliront votre propre gobelet !

Comment les choisir ?

Il existe de nombreux types de lunchbox, du bento super joli et compact, à la lunch box en silicone qui se plie et ne prend pas plus de place qu’un petit cahier. L’important est de bien réfléchir à tes besoins, trouves quelque chose de pratique que tu pourras utiliser pour tout, ça ne sert à rien de remplir tes placards de lunchbox et de kit pique-nique ! Si tu dois investir, fait-le en connaissance de cause ! Ça t’évitera des dépenses et de la consommation inutile 😀 

Je t’encourage à essayer de trouver d’occasion, tu peux faire les vides greniers, les boutiques de seconde main, l’armée du salut, Emaus, tu trouves toujours des trésors et ça fait de la récup ! J’ai récupéré mes serviettes en tissu chez ma maman et mes grands-parents, mes couverts sont aussi récupérés dans mon entourage ! N’hésite pas à demander à tes proches et amis s’ils n’ont pas des lunchbox, tup et autres ustensiles inutilisés qui traînent dans leur grenier, etc.

 

Comment prendre l’habitude ?

Comme je l’ai dit plus haut, votre kit doit devenir un indispensable, comme vos clés et votre porte-monnaie. Quand je pars le matin, je vérifie 3 choses : mon téléphone, mon porte-monnaie et mon kit ZD (zero-dechet) !

Je range ma boite étanche, ma serviette, ma fourchette et mon couteau dans le sac à vrac, comme ça je sais que tout est rangé ensemble, je n’ai plus à vérifier chaque objet séparément.

Si vous êtes du genre tête en l’air et que vous oubliez toujours votre kit avec vous, mettez un post-it sur votre porte ou un rappel sur votre téléphone.

 

Oser demander

Vous me dites souvent « je ne me sens pas à l’aise de demander ». Les suisses, c’est bien connu, ont peur de déranger, peur de déranger l’ordre des choses. Mais je vous assure, c’est pas si compliqué et pourtant, je fais partie des gens qui peuvent être timides ! J’ai peur des retours négatifs et des conflits, et j’y arrive ! Si vous allez dans des supermarchés, effectivement vous aurez des refus, mais si vous choisissez les commerçants de quartiers, vous avez toutes les chances d’avoir de bons retours. Les commerçants de quartier sont souvent décontenancés au début mais si vous êtes sympa et que vous leur expliquez la démarche, ils ne se permettront pas de perdre des clients sous prétexte que ceux-ci ne veulent pas de leur boite, parfois ils jouent même le jeu en déduisant du prix le prix du contenant ! Je leur explique également que je soutiens par cette démarche le commerce de proximité, local et indépendant, un argument qui fait mouche. La plupart du temps, ce sont de bon moment de partage 😀 

Il m’arrive encore d’avoir des ratés, surtout dans les chaines de magasins et les endroits que je n’ai encore jamais fréquentés. Par exemple, dans une ville ou un commerce dans lequel je ne suis jamais allé. Mais la plupart du temps ça se passe bien ! Dites-vous qu’en 2019, ce n’est plus un mouvement marginal, ça devient une habitudes pour beaucoup de gens qui font comme vous ! Soyez sûr de vous et des bienfaits qu’une telle démarche apporte à tous, soyez détendu comme si c’était la chose la plus normale du monde et GO ! 

En cas de refus, j’explique gentiment que j’irai acheter ailleurs. Ne vous laissez pas imposer le déchet !

Pour conclure

Manger zero-déchet à l’extérieur, c’est possible. Cela demande de modifier ses habitudes. Il faut, au début, oser demander sans emballage, ce n’est pas toujours facile, mais quand on l’a fait une première fois, après c’est bon pour la vie. Maintenant, les commerçants me connaissent et savent que je suis la fille sans emballages 😀 

N’oubliez pas votre kit :

  • Serviette
  • Gourde ou gobelet
  • Couverts
  • Boite, lunchbox ou bento
  • Sac et sac à vrac

Prochainement, je ferai un article sur les lieux où acheter sans emballages et comment s’en sortir dans les commerces d’alimentation en ville !

 

Qu’est-ce que tu fais toi ? Quel est ton kit zerowaste pour l’extérieur ?

Tu ne veux rien rater des nouveautés du blog ?

Echange avec moi sur les réseaux

Flèche lausanne en vrac

Tu apprécies le blog et tu souhaites me soutenir dans mon travail ? 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Pin It on Pinterest

Share This

Cet article t'as plu ? partage-le