Le désencombrement

Juil 8, 2016 par

Le désencombrement

Un jour j’ai tapé dans Google quelque chose du style  » juste l’essentiel dans la vie » et je suis tombée sur la papesse du rangement : Marie Kondo ! Une japonaise qui préconise avant tout de s’entourer d’objets qui nous procurent de la joie. Grâce à cette conférence en ligne de 45mn, (VO japonaise, sous-titrée en anglais) vous en saurez presque autant que moi : Conférence de Marie Kondo. Elle a bâtisé elle même sa méthode « konmari method ».

Je vous entends vous demander « mais quel rapport avec le vrac? ». C’est plus tard que je me suis rendue compte qu’en fait, le désencombrement fait bien partie de la démarche zerowaste, dans l’idée de se passer du superflu et de s’entourer uniquement de l’essentiel. Mais pour moi, cela à été l’étape qui a précédé mon intérêt pour le « zéro déchet ». Sans Marie Kondo, il n’y aurait probablement pas eu de Béa Johnson. Les idées de base de la méthode konmari sont simples:

  • réunir tout les objets de même type au milieu de la pièce, les prendre un à un en main et trier selon le critère « procure de la joie » ou  » ne procure pas de joie ».
  • procéder par catégorie et non par pièce. Les 5 grandes catégories sont les livres, les habits, les objets divers, les papiers, les objets souvenirs.
  • dire au revoir et merci aux objets qui nous quittent « merci d’avoir rempli ton rôle » (effet apaisant et déculpabilisant assuré, vraiment!)
  • agir assez rapidement, ne pas se dire que l’on fera petit-à-petit, se donner 1-2 semaine pour la maison complète (cave  et grenier y compris).

Au début, il n’est pas forcément aisé de comprendre ce qui rempli de joie ou pas. Il faut d’abord réapprendre à écouter ses émotion. Une chose est sûre, si vous avez envie de danser ou de sourire lorsque vous touchez un objet, c’est bon signe! En revanche, on se débarrasse des objets déco « nids à poussière », même si c’est un cadeau de votre maman, si si. En tout cas, lorsque j’ai pris le pli, j’ai été prise par un élan incommensurable du « joy-no joy » et ma maison s’est transformée. Pensez que vos souvenirs, vous les gardez dans votre tête et dans votre cœur même s’il ne sont plus dans vos tiroirs. Je rentrais même à la pause de midi pour dé-sen-com-brer! Ce que j’ai préféré : les habits, les livres et la paperaaaasse mais j’avoue que j’ai fais cela en dernier!! Et c’est à ce moment que le principe « less is more » a pris tout son sens.

Voici à quoi ressemble de ma garde robe et de celle de junior, hormis les sacs, chaussures et vestes, organisés selon la méthode konmari. Vous verrez que, comme Marie Kondo le conseille, je fais bon usage des boîtes à chaussures. Pensez à les conserver.

Les robes, chemises, blouses, cardigans, pull et sous-pulls et quelques t-shirts ou petits hauts

FullSizeRender(3)

T-shirts et petits hauts

FullSizeRender(7)

Les pantalons, jeans, shorts et jupes

FullSizeRender(2)FullSizeRender(5)

Les pyjamas, trainings, vêtements de sport et paréo

FullSizeRender(4)

Les sous-vêtements, costume de bain, collants et leggings

FullSizeRender(1)

Pour junior, tout tient dans une commode à 4 tiroirs dont voici le contenu de haut en bas.

Les pulls, chemises et articles divers

FullSizeRender(6)

De gauche à droite : manches courtes, t-shirt, manches longues

image6(1)

Sous-vêtements, pyjamas, vêtements de sport et accessoires

image4(1)

Training, collants, pantalons, jeans et shorts

image3(4)

Si vous voulez vous y mettre je vous donne volontiers des conseils. Pour aller plus loin, vous pouvez aussi lire son livre  » La magie du rangement ».

 

 

Related Posts

Share This

2 Comments

  1. Chloé

    Bonjour!

    Il est chouette et instructif votre blog! Merci!

    Je viens de lire le livre de Marie Kondo, et c’est intéressant, mais il y a une chose qui m’a choquée dans son propos, c’est qu’elle dit que si on jette un objet et qu’on se rend compte que c’était une erreur, il suffit de le racheter…
    Et elle parle toujours de jeter, pas de donner.
    Je suis en train de faire le tri de mes vêtements, et en effet, j’ai réussi à sortir de mon armoire tout un tas de vieux vêtements que je gardais pour si un jour je retrouvais le tour de taille de mes 20 ans. J’ai trouvé étonnamment facile de savoir si un habit me procurait de la joie ou non, on verra quand je passerai à la suite.

    Par contre, elle ne tient pas compte du tout, dans son explication de jeter toute la paperasse inutile, qu’on est tenus ici en Suisse de garder une trace de factures et autres documents pendant un bon nombre d’années.

    • Gabrielle Camara

      Oui le fait de jeter est une critique régulièrement faite à la méthode. Pour la paperasse je garde juste le strict minimum. Les documents importants tiennent dans un classeur (bail à loyer, prime d’assurance maladie et autres contrats) et je garde un dossier suspendu « santé » et un autre « impôts. Si tu veux des détails d’expertes à ce sujet, pour savoir ce que la loi nous oblige à garder, je te conseille de poser la question aux premières consultantes suisses de la méthode Marie Kondo. Tu pourras prendre contact avec elles via leur site http://www.claritybym.com (info@claritybym.com). J’espère que ces infos te seront utiles et je veux bien connaître le résultat de tes recherches 😉 Au plaisir. Gabrielle

Trackbacks/Pingbacks

  1. Mes premiers pas vers le zéro déchets | Lausanne-envrac - […] du superflu et ça m’a fait un bien fou! Vous trouverez sur mon blog un article sur Le désencombrement où…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*