La mode éco-responsable

Après un article pas vraiment rigolo, on attaque les solutions ! Parce que oui, si vous souhaitez changer vos habitudes et être plus proche de vos valeurs environnementales et humaines, il y a des solutions !

Le slow fashion, la mode durable, éthique ou encore mode écoresponsable, elle porte plusieurs noms et n’a pas toujours les mêmes principes. Je décortique tout cela afin de vous montrer que le changement, c’est pas si compliqué !

 

C’est quoi le problème avec la mode ?

La mode et la fast fashion, ce n’est pas joli-joli et si tu veux savoir à quel point son impact est énorme, je te renvoie à mon précédent article : Le poids de la fast fashion

OK, la fast-fashion c’est horrible mais comment s’habiller de façon éco-responsable ?

 

Les 2 premiers principes du zéro déchet sont « refuser » et « réduire ».

La première chose à faire est de moins consommer. Car même si vous achetez éthique, si vous choisissez vos matières bio, locales, etc, cela ne résout pas le problème de surconsommation.

Moins mais mieux !

 

Réutiliser

Utiliser les vêtements que vous possédez déjà. Soyez inventifs et créatifs pour faire des combinaisons sympas ! S’ils ne vous vont plus, pourquoi ne pas les transformer ? Internet regorge de tuto pour transformer ses vêtements. Vous pouvez aussi les échanger ou les donner à votre entourage.

Réparez vos vêtements. Ne jetez pas vos vêtements dès qu’une couture ou un ourlet se défait, ou que la fermeture éclair est cassée. Réparez-les, si vous ne savez pas le faire, donnez les à une couturière.

 

Découvrez la seconde main !

La seconde main est une façon de réutiliser ! Il faut donc la privilégier. Aujourd’hui, on a le choix, groupe facebook et facebook marketplace, anibis, videgrenier, boutique spécialisée dans le secondhand, friperies, etc. (spoil : le prochain article traitera de la seconde main à Lausanne :p)

Empruntez les vêtements à vos amis 😀

 

Choisir ses marques de slow fashion

Si au bout du compte, vous devez quand même acheter neuf, la encore, de multiples choix s’offrent à vous. De plus en plus de marques se développent en proposant des vêtements conçus et produits de façon plus éco-responsable.

La mode éthique c’est quoi ?

La mode éthique porte plusieurs noms: mode éco-responsable, mode éthique, slow fashion, mode durable.

Elle se développe en réaction aux dérives de la fast-fashion, en proposant des produits plus éco-responsables, de meilleure qualité et respectant des conditions de productions strictes du point de vue environnemental et humain.

 

Les avantages de la mode éco-responsable

La mode éthique permet la réduction de l’impact carbone lié au transport pour les marques qui produisent en Europe.

Elle est aussi créatrice d’emplois. En produisant près de chez nous, les marques contribuent à créer de l’emploi localement. Elles encouragent la vie économique régionale, la diversité économique et contribuent ainsi à conserver des savoirfaire.

 

Comment être une marque éco-responsable ?

Comment reconnaitre une marque éco-responsable ? Quels sont les axes sur lesquels les créateurs peuvent s’appuyer pour être éco-responsable ?

 

Utilisation de matière premières naturelles et biologiques

Le choix des matières qui composent la fibre des vêtements est primordial pour produire de façon plus responsable.

Le lin et le chanvre restent les fibres les plus écologiques, d’autant qu’on les trouve en Europe (France notamment).

Le coton bio est produit loin de chez nous et consomme beaucoup d’eau pour sa production, mais il est bien sûr à privilégier par rapport au coton non-bio.

La laine biologique pour les non-végan, est à privilégier sur la laine traditionnelle.

On assiste également à la création de matières écologiques grâce à de nouvelles recherches, comme le tencel. Ou encore du cuir avec des champignon, du liège ou encore le pinatex à base d’ananas.

 

Utilisation de matières recyclées

Beaucoup de matières peuvent être recyclées, mais attention aux fibres synthétiques.

Les fibres synthétiques sont conçues à base de pétrole, elles demandent beaucoup de ressources pour être produites et elles libèrent des micro-particules de plastique à chaque lavage qui finissent dans l’eau.

Exemple de matières recyclables : Polyester, coton et laine.

Si vous voulez en savoir plus, lisez cet article.

 

Production locale ou proche de chez nous

L’un des facteurs qui fait de la mode une industrie parmis les plus polluantes de la planète est le transport. Il est donc plus écolo de s’habiller près de chez nous plutôt qu’en Chine, Inde ou autre.

Regardez quand même d’où proviennent les fibres et matières premières. Fabriquer en Europe ne suffit pas à faire une marque éthique.

Produire localement permet de conserver les savoir-faire et les emplois, cela dynamise l’économie locale.

 

Production pour soutenir une population spécifique

Certaines marques ou magasins encouragent des créateurs dans des pays émergents et contribuent à développer l’emploi dans de bonnes conditions.

C’est le cas de Toonzshop par exemple.

On peut aussi considérer cela comme un engagement éthique.

 

Travail avec une association

Certaines marques choisissent de produire de façon plus éthique mais également de travailler avec une association qui encourage des actions sociales ou environnementales. C’est le cas de Nikin, marque suisse qui propose de planter des arbres pour chaque article vendu en travaillant avec une association à but non lucratif.

 

 

Les labels

Les 2 labels de qualité pour choisir vos marques éco-responsables sont : GOTS et OEKO-TEX

GOTS

Global Organic Textile Standard est un référentiel permettant de garantir la qualité biologique des textiles depuis la récolte des matières premières, en passant par la fabrication responsable, tant du point de vue social qu’environnemental.

OEKO-TEX

OEKO-TEX ou öko-Tex est un label visant à garantir les qualités humaines et écologiques des textiles. Ils doivent être exempts de produits toxiques pour le corps et pour l’environnement. OEKO-TEX est une association allemande indépendante.

Les idées reçues sur la mode éthique !

 

C’est moche et c’est pour les bohèmes hippies.

Non la mode éthique n’est pas faite que de sarouels, de bijoux en bois et de vêtements hippies colorés !

Certes, beaucoup de marques de slow fashion proposent des basics qui peuvent sembler simplistes et fades, mais en 2020, elles proposent de plus en plus de choix fashion et originaux !

Vous trouverez des jeans slim taille haute et des petites baskets de ville ! Si si !

 

Impossible d’être moderne et fashion en 100% écoresponsable.

Aujourd’hui, vous trouvez des marques écoresponsables pour tout, homme, femme, enfant, bijoux et accessoires, chaussures, … Mais il est vrai que les marques souffrent encore d’un manque de visibilité et il faut souvent chercher longtemps avant de trouver ce que l’on cherche.

Vous pouvez vous aider des sites suivants pour vos recherches.
Dressing responsable
We dress fair

Franchement si 3 pelos le font, ça ne sert à rien !

C’est sûr, si personne ne commence, ça ne risque pas d’arriver ! Les marques ont besoin de nous pour se développer et proposer de plus en plus de choix.

De plus en plus de gens se sentent concernés par le problème, le mouvement est en marche, soutenons-le !

 

On ne sait pas à qui faire confiance puisque les marque de la fast fashion créent leur propre label soi-disant éco-responsable.

Oui, il faut faire attention au greenwashing. H&M en est un parfait exemple avec son label « conscious » ! On remarque une utilisation abusive de l’argument environnemental de la part des marques de la fast fashion ! Notamment par la création de « labels » présentés comme durables mais qui ne sont contrôlés par personne d’autre qu’elles mêmes. Ils ne permettent donc pas de garantir des critères objectifs.

Fuyez donc ces labels. En revanche, suivez GOTS et OEKO-TEX.

 

T’es gentille mais je n’ai pas les moyens, c’est bien trop cher !

Lorsqu’on est jeune, ou qu’on ne gagne pas beaucoup, c’est sur les tops à 9,90.- de H&M c’est tentant. Mais il faut se rendre compte que notre évaluation de prix est faussée. Un top à 9.90.- ou un jean à 20 balles, c’est une aberration car ça entraine des méthodes de production désastreuses écologiquement et humainement parlant. On a perdu la notion de la valeur des choses, le vêtement est devenu un objet jetable.

Alors oui, selon votre budget, vous devrez attendre, choisir d’avantage, restreindre votre garderobe, mais vous apprendrez à combiner vos vêtements pour créer différents looks, vous ne vous demanderez plus quoi mettre le matin, et vous ne perdrez pas de temps dans les magasins !

D’autant que les vêtements éthiques sont le plus souvent faits pour durer, vous pourrez les garder plus longtemps et votre investissement sera rentabilisé.

Moins mais mieux !

 

Il n’existe pas de marques locales.

En suisse, la fabrication de vêtement est certes compliquée. Nous devons importer la matière première, le cout du travail est très élevé, mais nous avons des marques Suisses ! Certains créateurs fabriquent en suisse, et d’autres font fabriquer dans l’union-européenne avec des critères stricts.

Quelques exemples : Nikin, Avani Apparel, Point A.couture, Clem & co, Allure Sauvage, Hissez O, Loân Sara Jewellery.

A suivre : Un article qui présentera des marques de slow fashion Suisse et étrangères, un peu de patience.

 

On doit toujours commander sur internet. Est-ce que c’est vraiment mieux ?

Il est vrai que pour le moment, il faut souvent commander en ligne. Passez directement par les boutiques de créateurs et éviter les plateformes comme Zalando.

Rappelez vous qu’il vaut mieux acheter des produits fabriqués au plus proche de chez vous-même si vous les acheter sur internet, l’impact est moindre.

Tu ne veux rien rater des nouveautés du blog ?

Echange avec moi sur les réseaux

Flèche lausanne en vrac

1083

Organic basics

Chakka Manufacture (Lausanne)

Nikin (Suisse)

Tu apprécies le blog et tu souhaite me soutenir dans mon travail ? 

 

Avani Apparel (suisse)

Loom

Veja

Nikin

7 Commentaires

  1. Régine

    Impatiente de voir l’article sur les boutiques de seconde-main sur Lausanne, j’en ai déjà fait plusieurs mais je n’y trouve jamais mon bonheur …

    Réponse
  2. Coralie

    Votre article est très intéressant mais il contient de nombreuses fautes d’orthographe. C’est dommage car vous perdez en crédibilité

    Réponse
    • Camille

      Bonjour, dsl même quand on relis plusieurs fois c’est difficile. et le blog étant pour le moment 100% bénévole, je n’ai pas les moyens de payer un.e correcteur.trice. je vais encore faire attention. merci pour votre retour.

      Réponse
  3. Virginie

    Coucou,
    Très chouette article, merci beaucoup!
    Depuis deux ans, je préfère acheté/troqué des vêtements qui sont déjà dans le circuit 🙂
    Franchement, les belles trouvailles sont toujours au rendez-vous.
    Belle journée à toi,
    Virginie

    Réponse
    • Camille

      oui c’est vrai, parfois on a des surprises ! Sur le facebook market entre autre. Notamment les robes de soirée (je suis chanteuse).

      Réponse
  4. Carine Mander

    Hello, super article! En tout cas bravo, je me réjouis des articles suivants. 🙂 Je voulais te faire découvrir une autre marque Suisse que j’apprécie beaucoup. C’est des vêtements élégants et la créatrice met un point d’honneur à faire de la slow fashion, des éditions limitée, une fabrication de qualité sans exploitation outrancière et pour sa prochaine collection elle va inclure du plastique recyclé. Une adresse qui vaut la peine: https://laurianeleplattenier.com Une belle journée

    Réponse
  5. Pustel christine

    Attention au plastique, a chaque lavage, des microparticules sont relarguées et vont polluer les eaux ! Le plastique est à utiliser le moins possible… quel que soit le domaine…

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

Pin It on Pinterest

Share This

Cet article t'as plu ? partage-le